Non ce blog n'est pas mort mais je dois dire que je n'ai pas beaucoup de temps en ce moment entre la reprise du travail et mon retour sur les bancs de l'université! Le soir, au lieu de coudre, je dois étudier (et c'est duuuuurrrr!!)

Dans ce post, je vous propose une petite retrospective de notre magnifique été indien qui touche malheureusement à sa fin.

Cette année encore, les arbres nous ont offert un superbe spectacle. Ils se sont embrasés pour le plaisir de nos yeux. Ces couleurs d'automne ne durent jamais assez longtemps. Et s'achève souvent rapidement. Elles sont dépendantes de la météo et peuvent vite s'évanouir. Il suffit de plusieurs jours de pluie pour que tout ce spectacle soit ruiné.

 L'été des indiens requiet quelques conditions . .....Il se produit début octobre dans une période de redoux (qui doit durer au moins trois jours pendant lesquels la température sera d'au moins 5°C au dessus de la norme saisonnière. Durant cette période il pleut très peu. Les journées sont ensoleillées avec des matins brumeux et les nuits sont fraiches.

Et il culmine souvent le week en de la fête de l'action de Grâce (le thanksgiving canadien) puis decline, laissant dans son sillage  un tapis de feuille parsemené sur le sol (qu'il faut ramasser dans le jardin!!)

Il est de tradition d'aller admirer les couleurs. Lors des week-end de beaux temps, tout le monde est de sorti pour profiter du spectacle. Cette année encore nous n'avons pas dérogé a la rêgle.

Nous sommes allés nous promener près de Montréal au Mont Saint-Bruno.

image

 Nous nous sommes allés sur les pistes de ski dans les Cantons de l'est au Mont-Sutton pendant le long we de l'action de grace. Nous avons pu emprunter les telesièges pour une vue imprenable sur la vallée. Nous en avons pris plein les yeux et avons fait une belle balade.

image

image

image

image

imageimage

 

Je vous montre mes prochaines coutures d'automne en esperant que j'arrive à m'y mettre bientôt!!

 

024

Merci pour vous gentils commentaires auxquels je n'ai pas pris le temps de répondre, je m'en excuse.